Hommage à Fabrice

Fabrice Villaret 20/05/1958 – 15/08/2014

Guide de haute montagne, celui qui va devant, qui montre le chemin, quel beau métier ! Toi qui tout jeune faisait des déposes en avion sur le glacier du Mont de Lans des Deux Alpes avec Charlot (ton papa Guide à l’UNCM et ensuite à l’UCPA) et ses clients. C’est naturellement que le métier de guide s’est présenté à toi. Après une carrière à l’UCPA sur les traces paternelles tu es devenu notre formateur à tous, tu as su nous transmettre la passion de la montagne.

Successivement tu as été mon guide, mon formateur, mon soutien, mon ami, mon grand frère, mon confident pour m’accompagner vers ce métier à la fois si difficile et si merveilleux. En partie grâce à toi, n’étant pas né à la montagne, je suis devenu guide de haute montagne, “le graal”. Un métier de passion, un métier qui nous a rapproché encore plus pendant 26 ans au gré d’aventures, de voyages, de rêves. Chez les guides, nombreux sont ceux qui connaissent Fabrice et Laurent. Nous faisons partie des rares tandems de notre profession à partager, à construire, à rêver de projets sur notre belle planète montagne sur une aussi longue durée.

Mais voilà le 15 Août dernier, jour de la fête des guides, la montagne t’a gardé, et ton départ est une souffrance incroyable, notre chagrin inconsolable, comme des orphelins. La montagne si belle, si majestueuse qui nous a apporté tellement de bonheur en a décidé autrement.

Quand je t’ai connu à l’UCPA, tu étais mon modèle, tout le monde parlait du grand Fabrice,  de VV, skieur complet (aux dires des anciens, le plus grand skieur que l’UCPA est connu). Vainqueur en mixte du prestigieux Derby des Grands Montets. Guide hors pair quant à l’UCPA tu partais avec ton adjoint à l’assaut de grandes classiques du Massif du Mont Blanc avec 10 stagiaires. Totalement incroyable et impensable aujourd’hui, mais combien respectable. Déjà tu savais, transmettre, rassurer, juger à bon escient des capacités et compétences de chacun. Ce soutien, cette implication, ce don de toi, ta sagesse, s’est retrouvé tout au long de ton beau parcours pour te mener naturellement au premier rang des missions de notre communauté.

Membre du comité directeur du SNGM.

Membre de la commission accident pour être présent et rassurant auprès des guides et copains touchés par l’accident.

Membre de la commission jury-examens pour toujours transmettre les valeurs de notre métier.

Président de la Compagnie de La Vanoise.

Précurseur et fondateur de l’association Vanoise – Voyages pour anticiper et répondre à cette volonté de toujours bien faire.

Co-fondateur de ta propre école de ski hors piste (iSki) sur Val d’Isère pour transmettre ton grand professionnalisme en matière de hors piste. Ski hors piste, pratique à risque, mais pour toi il n’y avait jamais d’héroïsme, tout était dans la gestion du risque et le plaisir de tes clients. Ton attachement à la logique du renoncement était ton cheval de bataille. Ce n’est pas sans compter sur ton incroyable adaptabilité, toi visionnaire du free ride avec le Derby des Grands Montets et auteur de livres tendance sur le ski hors piste/free Ride d’aujourd’hui.

Du Maroc au Népal, de la Norvège au Groënland, du canyon des moules marinières au Mont Aiguille, je ne te remercierai jamais assez de m’avoir transmis ce beau métier et d’avoir partagé avec toi cette passion de la montagne. Partage, Amitié, Complicité : c’est trois mots qui nous ont unis et qui illustrent si bien notre amour de la montagne désireux de la faire partager. Toutes ces années passées à tes cotés resteront à jamais un beau souvenir. En gardant à l’esprit que l’essentiel était de vivre des aventures inédites en montagne, partager des moments uniques, vivre ensemble de fabuleuses expériences, mais aussi confronter nos caractères, bousculer nos sensibilités et quelques fois s’affronter, pour mieux rebondir, grandir et s’enrichir l’un, l’autre.

Auprès de toi, j’ai pris conscience que parcourir le monde, gravir des montagnes, ce n’est pas uniquement l’extrême ou la performance, c’est aussi et surtout guider l’autre, créer un lien entre les hommes. La véritable et belle richesse c’est que tu as été là pour m’aider à accomplir mon rêve et simplement tracer le chemin du plus beau métier du monde.

Merci à toi Fabrice pour cette belle aventure.

Laurent, ton ami pour toujours.